L'Anse de Paulilles et sa flore



Jeudi dernier, missionnés par la Mairie de Port Vendres dans le cadre de la journée des Pavillons Bleu, avec l’association Le Ver Bleu, nous nous sommes rendus sur le site de l’Anse de Paulilles afin de faire découvrir aux visiteurs la flore de ce lieu exceptionnel. Entre la mer Méditerranée et la côte rocheuse des Albères de nombreuses espèces sont présentes. A cet endroit particulier se mélangent des espèces exotiques, implantées dans le jardin du Directeur et des espèces sauvages sur la bande face à la mer, dont certaines sont endémiques et protégées (7 au niveau national, 14 régional, et 3 endémiques).


Dès l’entrée du jardin, le carré ornemental représentant la flore Océanique nous permet de retracer l’origine des plantes avec la présence de fougères, dont l’origine remonte à -450 million d’années ainsi que d’un Cèdre de l’Himalaya (Cedrus deodara). En longeant la maison des jardiniers nous avons traversé une allée de Figuiers (Ficus carica), dont ce que nous prenons pour le fruit serait en fait la fleur. Nous nous retrouvons ensuite sur une belle et grande allée arborée où Platanes, Frênes, Ormes, Robiniers partagent l’espace avec des Lauriers sauces (Laurus nobilis) et des Ronces (Rubus ulmifolius) dont les fruits profiteront aux gourmands.



Au bout de cette allée on trouve des Gattilliers (Vitex agnus-castus) dont l’espèce est protégée à l’échelle nationale et dont l’odeur de ses fruits séchés rappel celle du poivre, d’où son nom vernaculaire « Poivre des moines ». En poursuivant la visite en direction de la plage, nous nous sommes abrités quelques instants sous les Pins parasols et maritimes (Pinus pinea et Pinus pinaster) d’où il est possible d’observer la côte rocheuse préservée. Cet espace est protégé comme site Natura 2000 du fait de sa Zone de Protection Spéciale liée aux oiseaux et de sa Zone Spéciale de Conservation liée aux habitats particuliers.

En longeant le bord de mer, nous avons pu observer le Criste Marine (Crithmum maritimum), qui est une espèce protégée, la Glaucienne jaune (Glaucium flavum), la laitue des vignes (Lactusa viminea) et la roquette de mer (Cakile maritima). Avant de rejoindre la partie boisée où se trouve une colonie de Mauves en arbre (Malva arborea), nous avons traversée la prairie sèche où tentent de se développer le Liseron des champs (Convolvulus arvensis) et le Scolyme d’Espagne (Scolymus hispanicus).

Nous nous sommes dirigés ensuite vers le jardin du Directeur en suivant le chemin par la droite. Sur cette section, il est possible d’observer des Cannes de Provence (Arundo donax), espèce invasive et largement développée dans tout le sud de la France, mélangées à quelques Acanthes (Acanthus mollis). Enfin, nous avons rejoint le jardin du Directeur où dès l’entrée, un spectacle d’adaptation nous surprend : un tronc étalé de tout son long et dont les branches se sont développées vers le ciel de manière à recréer de nouveaux arbres.


A ce même endroit sont présents des Platanes d’Orient, arbres à l’origine de l’espèce répandue que nous connaissons d’avantage le Platane commun et dont un spécimen de très belle taille se présente devant nous. En parcourant le jardin du directeur pour rejoindre la fontaine centrale nous avons également pu observer plusieurs espèces de Mimosas, Albizia et Accacia qui font toutes parties de la famille du Haricot : les Fabacées (anciennement Légumineuses).



Pour terminer cette promenade, nous rencontrons pour la première fois l’Aristoloche géante (Aristolochia gigantea) dont les fleurs nous surprennent par leur taille et leur beauté.


Nous espérons que ces quelques lignes vous donneront envie de parcourir le site de l’Anse de Paullilles pour découvrir la flore qui s’y trouve et de participer à sa conservation.


https://leverbleu.wixsite.com/leverbleu

Facebook : Le Ver Bleu

Instagram : Le Ver Bleu